Dès les premières difficultés, la Banque Themis intervient à vos côtés. Elle assure la gestion des comptes et met en place les outils de financement pour préparer le meilleur retournement de votre entreprise.

Loi DAILLY

Avec la Loi Dailly, les entreprises ont la possibilité (art. L 313-23 à 313-35 du code monétaire et financier) de céder à la banque les créances qu’elles détiennent sur d’autres personnes morales de droit public ou privé ou sur des personnes physiques agissant dans l’exercice de leur activité professionnelle. L’entreprise bénéficie alors d’un crédit contre production de factures.

Avantages : subvenir aux écarts de trésorerie
La loi Dailly est un outil qui permet de générer du cash dès l’émission d’une facture ce qui permet une gestion fine du poste client.

mcne

 MCNE

Les créances détenues sur l’étranger connaissent des délais de règlement variables pouvant être assez longs selon les pays et les secteurs d’activité, ce qui pénalise les entreprises.

Si la loi Dailly n’existe pas hors de nos frontières, le droit de subrogation est reconnu dans de nombreux pays. A l’identique des mobilisations faites sur la France, une convention entre la banque et l’entreprise encadre cette ligne de crédit.

La mobilisation de ces créances auprès d’une banque permet à une société de s’affranchir des délais de règlement. La banque fait l’avance des fonds et l’entreprise dispose immédiatement de liquidités.

Avantages : subvenir aux écarts de trésorerie

A l’heure de la mondialisation, la Banque Themis propose ce mode de financement qui permet aux entreprises d’évoluer sur les marchés internationaux avec la même souplesse que sur leur marché domestique.

Escompte commercial

L’escompte commercial est une opération qui permet de financer les besoins de trésorerie dans l’attente du règlement des factures clients. Elle s’adresse à toutes les entreprises, quel que soit leur statut juridique ou leur secteur d’activité. En accordant un crédit d’escompte, la banque verse, avant son échéance, le montant de l’effet de commerce à son porteur, qui le lui a cédé. Le bénéficiaire du crédit reste néanmoins responsable du bon paiement d’un effet jusqu’à son règlement.

Avantages pour le client importateur :

  • obtention des marchandises commandées au prix convenu et dans les délais prévus
  •  garantie de ne régler que des prestations effectivement réalisées
  • assurance de recevoir les documents nécessaires au dédouanement
  • possibilité d’obtenir un financement

Crédit  documentaire  à l’importation ou à l’exportation

Aussi dénommé L/C pour « letter of Credit », le crédit documentaire (Crédoc) est un instrument de paiement et de garantie utilisable pour tous types de transactions (marchandises et prestations de service).

L’ouverture d’une L/C est une promesse, donnée par le banquier de l’acheteur à son vendeur, de régler le montant de la créance contre présentation des documents commerciaux et de transports stipulés dans l’ouverture du crédit.

Sa pratique est régie par les « Règles et Usances Uniformes » (RUU) n° 600 par la Chambre de Commerce Internationale.

Avantages pour le client exportateur :

  •  assurance d’être payé selon les conditions contractuelles
  •  gestion affinée de la trésorerie et facilité accrue de mobilisation de créances
  •  couverture du risque commercial et, en cas de confirmation du crédit, des risques sur la banque émettrice et le pays de la banque émettrice

Constitution très rapide « d’un déposit »

Agissant notamment pour le compte de sociétés faisant l’objet d’une procédure judiciaire ayant souvent une visibilité assez courte, la Banque Themis ouvre généralement des crédits documentaires avec la constitution d’un déposit pour contrepartie. Lorsque les seules disponibilités de l’entreprises s’avèrent insuffisantes, le déposit peut trouver sa source dans d’autres produits de financements proposés par la Banque Themis tels cessions Dailly, l’escompte ou les MCNE.

Crédit trésorerie

Le crédit de trésorerie est un type particulier de crédit à court terme accordé aux entreprises ne disposant pas du chiffre d’affaires réalisé, non encore encaissé. Dans ce cas, il permet à une entreprise de disposer provisoirement de la trésorerie nécessaire pour son fonctionnement, sous réserve d’un remboursement à court terme.

Avance sur stock

Valoriser l’actif circulant à court terme

Techniquement, le stock sera gagé au profit de la banque. Le gage avec dépossession de marchandises confère au prêteur une sécurité juridique propre, hors classement de rang des autres créanciers, privilégiés ou non.

La banque gage le stock et avance les fonds

Une isolation physique des produits dans un entrepôt dédié peut s’avérer indispensable. Pour permettre au stock de tourner, les entrées et sorties sont validées par la banque qui conservera une valeur constante au gage.

Les stocks se mesurent selon un étalon unique : celui du prix de revient industriel, qui fixera la valeur potentielle de réalisation par le créancier gagiste. Cette valeur est différemment appréciée selon qu’il s’agit de biens de grande consommation, vendables en l’état, durables, etc…

L’avance sur stock reste subordonnée à une étude précise des résultats et prévisions d’activité, l’objectif poursuivi par ce mode de financement étant de placer l’entreprise dans un cercle vertueux.

Avantages : apporter une garantie de financement

Pour certaines entreprises en difficulté le stock constitue le seul actif circulant pouvant être valorisé à court terme. L’avance sur stock offre une garantie à des financements qui ne pourraient s’envisager en son absence.

Parfois le stock représente un actif coûteux. La Banque Themis, après étude et expertise peut donc avec ce produit transformer le stock d’une entreprise en mode financement.

Caution bancaire

Le cautionnement bancaire regroupe l’ensemble des engagements par signature donnés par un banquier à un client. Le banquier garant s’engage à payer à la place de son client dans des circonstances prévues dans le contrat. Il s’agit le plus souvent pour la banque d’exécuter une obligation en cas de défaillance du débiteur principal.